Budget de la justice : le barreau d'affaires demande un réveil du gouvernement et des candidats à la présidentielle

Décryptages
TAILLE DU TEXTE

justice2L'Association des avocats conseils d'entreprise (ACE) a demandé réveil du gouvernement et des candidats à la présidentielle sur le budget de la justice. 

A l'occasion de son congrès annuel qui s'est déroulé à Ajaccio les 29 et 30 décembre 2016 sur le thème "compétitivité et droit", l'ACE a déploré le manque de moyens de la justice.

Pour l'ACE, "les avocats, qui disposent de l'expertise pour créer et faire vivre le droit ainsi que pour assurer son rayonnement, sont pleinement acteurs de cette compétitivité globale tant dans leur rôle de conseil que de défense, pour les personnes physiques et les acteurs économiques. Ils ne peuvent exercer leurs fonctions que si leur indépendance est respectée et si la justice, dont les pouvoirs publics doivent faire une priorité politique nationale, sort de sa paupérisation dramatique pour être enfin dotée des moyens humains et matériels indispensables à l'accomplissement de sa mission de service public".

C'est à cette condition la justice et le droit seront attractifs et facteurs de compétitivité pour le barreau d'affaires "notamment internationale grâce à une stratégie d'influence par le droit, et qu'ils permettront le développement de notre économie".

L'ACE interpelle les candidats à l'élection présidentielle de 2017 et demande aux pouvoirs publics de :

- garantir l'accès libre et confiant à l'avocat indépendant par une protection absolue et intangible du secret professionnel en tant que droit fondamental de chacun ;
- prendre en compte ses propositions et celles des juristes d'entreprise ;
- mettre en adéquation avec ses besoins fondamentaux le budget de la justice (accès au droit en général et aide juridictionnelle notamment) ;
- protéger la Justice.

Arnaud Dumourier (@adumourier)