Le monde du droit

Vendredi 28 juillet 2017

Vous êtes ici : Particuliers Droit patrimonial Assurance-vie : modification abusive de la liste des supports

Assurance-vie : modification abusive de la liste des supports

Envoyer Imprimer PDF

L’assureur qui fait disparaitre de la liste des supports éligibles à l'arbitrage les fonds les plus spéculatifs au profit de fonds qui le sont moins commet un abus dans l'exercice de la faculté contractuelle de modification  unilatérale de cette liste.

En décembre 1993, M. X. a souscrit un contrat d'assurance sur la vie multisupports comportant une clause dite d'arbitrage à cours connu, lui permettant d'arbitrer entre différents supports financiers sur la base des cours de la bourse de la semaine précédente, en parfaite connaissance du résultat de l'opération.
En 1998, l'assureur a modifié la liste des supports éligibles à l'arbitrage et a proposé en à M. X. de signer un avenant au contrat d'assurance de renonciation à la clause d'arbitrage à cours connu. M. X. n'a pas donné suite à cette proposition et a souhaité procéder à un arbitrage vers un support précédemment utilisé.

Suite au refus opposé par l'assureur, M. X. l’a assigné en réparation du préjudice causé par son refus d'exécuter ses ordres d'arbitrage.

La cour d’appel de Versailles a jugé que l’assureur avait commis une faute en dénaturant le contrat souscrit en décembre 1993 et a ordonné en conséquence une mesure d'expertise du préjudice.
Les juges du fond ont retenu que la clause d'arbitrage à cours connu et la diversité des supports éligibles sont des conditions essentielles de l'engagement de l'assuré. L'assureur ayant fait disparaître les fonds les plus spéculatifs au profit de ceux qui présentaient un caractère spéculatif moindre, le contrat a été dénaturé.
De plus, la cour d'appel estime que la mauvaise foi de l'assureur est avérée puisqu'il a, dans le même temps, proposé à l'assuré de souscrire un avenant par lequel il renonçait à la clause d'arbitrage à cours connu, mais qui lui aurait ouvert une gamme de quinze supports.

La Cour de cassation, dans une décision du 12 janvier 2017, rejette le pourvoi formé contre l’arrêt d’appel qui a pu déduire du contrat que l'assureur avait commis un abus dans l'exercice de la faculté contractuelle lui permettant de fixer unilatéralement la liste des supports éligibles à l'arbitrage.

© LegalNews 2017 - daoui lila


Bénéficiez d'un essai gratuit à LegalNews


LegalNews , veille juridique et comptable

  • Un service de veille multi-sources unique sur le marché : une ouverture sur l’ensemble des sources de références de l’information juridique
  • Chaque jour, la garantie d’être informé en temps réel de toute l’actualité indispensable à votre profession (alertes thématiques, alertes sur mots-clés…)
  • Une information claire, précise et rapide à appréhender, grâce à des synthèses élaborées par des spécialistes et l’accès direct aux textes officiels

LegalNews vous offre une surveillance exhaustive de l’actualité juridique (presse, revues juridiques, sources officielles et institutionnelles…). Recevez votre sélection d’informations sur-mesure en fonction de votre activité pour vous concentrer sur la véritable valeur ajoutée de votre métier.

Pour bénéficier dès maintenant d’un essai gratuit et sans engagement grâce au Monde du Droit, cliquez ici