CEDH : contraindre une journaliste à témoigner sur ses contacts avec sa source constitue une atteinte à la liberté d’expression

Affaires internationales
TAILLE DU TEXTE

La Cour n’est pas convaincue que les circonstances de l’espèce ou les raisons avancées eussent justifié la sommation faite à la journaliste de témoigner. Il y a donc eu violation de l’article 10 de la Convention EDH (liberté d’expression).

Une journaliste d’un quotidien avait été sommée de témoigner dans le procès pénal de l’une de ses sources, M. X., accusé de manipulations boursières. M. X. avait confirmé à la police qu’il était à la source d’un article écrit par elle au sujet de la situation financière prétendument mauvaise de la Société pétrolière norvégienne.Le cours de l’action de la société chuta après la publication de l’article. M. X. fut ultérieurement inculpé pour s’être servi de la journaliste à des fins de manipulation du marché financier. Celle-ci (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNew ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne