Le monde du droit

Mardi 30 mai 2017

Vous êtes ici : Interviews / Portraits Rapprochement UGGC Avocats avec l'équipe Krief Gordon : interview de Jean-Jacques Uettwiller et David Gordon-Krief

Rapprochement UGGC Avocats avec l'équipe Krief Gordon : interview de Jean-Jacques Uettwiller et David Gordon-Krief

Envoyer Imprimer PDF

Jean-Jacques Uettwiller et David Gordon-KriefJean-Jacques Uettwiller et David Gordon-Krief reviennent sur le rapprochement entre UGGC Avocats et l’équipe historique du cabinet Krief Gordon.

Comment s'est fait le rapprochement de UGGC Avocats avec l'équipe Krief Gordon ?

Jean-Jacques Uettwiller : L’équipe historique du cabinet Krief Gordon a rejoint UGGC Avocats en janvier dernier, mais David et moi nous connaissons depuis plus de 20 ans. Le projet de notre rapprochement s’est rapidement imposé comme une évidence pour deux raisons majeures. D’une part, nos positionnements et expertises sont complémentaires : grâce aux domaines de compétences de David et de ses équipes, UGGC Avocats renforce sa pratique en private equity et en contentieux des affaires, tout en s’adjoignant une expertise reconnue en droit immobilier. D’autre part, nous partageons une même philosophie : à nos yeux, un cabinet d’avocats d’affaires français et indépendant présente un modèle qui permet d’accompagner ses clients dans la durée.

David Gordon-Krief : En rejoignant un cabinet comme UGGC Avocats, dont l’une des forces réside dans sa présence à l’international, j’offre à nos clients l’accès à une plate-forme souvent nécessaire à leurs besoins juridiques. En outre, j’ai d’emblée été séduit par le modèle managérial d’UGGC Avocats fondé sur l’esprit d’équipe, la fierté d’appartenance et la fidélité des avocats. Jean-Jacques et moi considérons qu’il s’agit d’atouts concurrentiels et nous revendiquons notre différence d’approche par rapport aux cabinets anglo-saxons. Enfin, nous partageons des convictions communes sur la vision stratégique du cabinet que nous définissons comme un "cabinet de Client ".

Pouvez-vous nous expliquer votre positionnement de "cabinet de Client" ?

Jean-Jacques Uettwiller : Notre modèle de "cabinet de Client" s’appuie sur 3 piliers : une relation client dans la durée (très distincte de la culture de "deals" ponctuels), une offre complète d’expertises pointues et enfin une approche transversale et pluridisciplinaire qui s’appuie sur une forte synergie entre les équipes, capables de se constituer en mode "projets" pour dépasser l’organisation traditionnelle en départements.

David Gordon-Krief: En effet, le "cabinet de Client" tel que nous l’entendons repose sur un véritable travail de mise des compétences juridiques du cabinet au service des besoins des clients, de façon transverse.

Quels sont les atouts de ce positionnement ?

David Gordon-Krief : Il repose sur l’idée que la connaissance approfondie du client et de son métier crée nécessairement de la valeur dans l’accompagnement que nous pouvons lui proposer. En adoptant ce positionnement, le cabinet offre aux grands groupes, ETI et PME, installés et actifs en France comme à l’international, des prestations juridiques à forte valeur ajoutée couvrant l’ensemble des domaines du droit. En faisant travailler les expertises entre elles, il propose un accompagnement complet et pérenne. Le conseil juridique devient, de fait, du conseil stratégique pour les entreprises. A l’heure où tout le monde parle d’uberisation, y compris chez les avocats, un tel positionnement vient véritablement à contre-pied.

Jean-Jacques Uettwiller : En couvrant l’intégralité des besoins de nos clients dans toutes les phases de leur développement et en nous intégrant, en équipes multi-compétences, à leur stratégie d’entreprise, nous revendiquons notre différence et notre plus-value.
Ce positionnement nous permet d’être aux côtés de nos clients sur le long terme. Preuve en est, aujourd’hui, le cabinet accompagne 80 % de ses clients à l’année. C’est ce qui nous permet de bénéficier d’une croissance constante du chiffre d’affaires depuis plus de 20 ans, sans effet de cycle.
En outre, grâce à ce système de "cross-selling", l’ensemble des avocats est impliqué dans le développement du cabinet et le système de rémunération des associés les incite comme nulle part ailleurs à partager leurs clients. Il en résulte une culture interne exceptionnellement forte. L’esprit d’équipe et l’intelligence relationnelle sont cultivés dès le stage, qui est souvent le début d’un long parcours dans le cabinet puisque la moitié des associés du cabinet sont d’anciens stagiaires ou pré-stagiaires.

Comment voyez-vous le développement du cabinet dans les années à venir ?

Jean-Jacques Uettwiller : L’arrivée de l’équipe de David au sein du cabinet marque une étape importante dans notre développement et conforte nos ambitions de croissance. Les nouveaux arrivants nous apportent une vitalité et une audace qui nous permettent d’entretenir l’esprit entrepreneurial de nos origines. Nous ambitionnons ainsi de devenir dans les prochaines années le "cabinet de Client" indépendant de référence sur le marché français.
David Gordon-Krief : Nous sommes convaincus que notre modèle nous permet de nous positionner durablement comme l’un des cabinets français de droit des affaires actifs de façon transverse aux côtés de ses clients. Telle est l’ambition de notre politique de développement, qui continuera à privilégier la mise en adéquation de nos ressources internes avec les besoins de nos clients.

David Gordon-Krief : Nous sommes convaincus que notre modèle nous permet de nous positionner durablement comme l’un des cabinets français de droit des affaires actifs de façon transverse aux côtés de ses clients. Telle est l’ambition de notre politique de développement, qui continuera à privilégier la mise en adéquation de nos ressources internes avec les besoins de nos clients.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier)