Le monde du droit

Vendredi 28 juillet 2017

Vous êtes ici : Interviews / Portraits Richard Jadot, Associé, Holman Fenwick Willan

Richard Jadot, Associé, Holman Fenwick Willan

Envoyer Imprimer PDF

Richard Jadot, Associé, Holman Fenwick WillanLe Monde du Droit a interrogé Richard Jadot qui vient de rejoindre Holman Fenwick Willan en tant qu'associé.

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre HFW ?

Je conseille des banques et des entreprises pour la mise en place de financements depuis presque 35 ans, et je constate que les acteurs attendent de leurs conseils qu'ils soient compétents en matière financière, mais également et surtout qu'ils aient une connaissance approfondie des secteurs d'activités dans lesquels leurs clients évoluent. C'est précisément ce qui m'a séduit chez Holman Fenwick Willan. La spécialisation par métiers (notamment les transports et les énergies renouvelables en ce qui me concerne) qui caractérise ce cabinet depuis longtemps, correspond tout à fait aux exigences actuelles du marché. 

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

J'ai commencé ma carrière en tant que juriste chez Banque Indosuez en 1982, puis ai rejoint CMS Francis Lefèvre (1987) et Clifford Chance Paris (1991). J'ai contribué à l'ouverture et au développement des bureaux de Clifford Chance au Vietnam (1994), ce qui fut une aventure extraordinaire, puis ai rejoint Hogan Lovells en 1997 où j'ai créé et développé la pratique banque-finance du bureau de Paris.

Qui a le plus influencé votre carrière ?

Tous mes mentors: Henri-Pierre Brossard, directeur juridique de Banque Indosuez au début de ma carrière, qui m'a inculqué l'approche constructive du rôle de juriste, "to make a deal done", l'avocat Pascal Mayeur chez CMS Francis Lefevre pour ses qualités de négociateur, des grands avocats en matière financière comme Trevor Brown ou Michael Elland-Goldsmith chez Clifford Chance, et plus récemment Robert Follie que je viens de rejoindre et avec qui j'ai travaillé 15 ans chez Hogan Lovells.

Quel est votre meilleur souvenir dans votre carrière ?

Mes 20 ans chez Hogan Lovells. Avoir contribué à construire une équipe solide et réputée, au sein d'un cabinet qui est un modèle de réussite au plan local et international. Et bien sûr rejoindre HFW !

Quels sont vos domaines de compétences ?

Financements en général, plus particulièrement financements d'acquisitions de sociétés, financements d'actifs (notamment d'avions et de trains), financements de projets énergies renouvelables.

Quelles sont, selon vous, les actualités marquantes de ces dernières semaines dans ces secteurs d'activité ?

Les choses évoluent très vite dans les secteurs d'activités dans lesquelles nous intervenons, qui sont très liés aux évènements politiques et économiques: Brexit, hausse des taux d'intérêts, prix du pétrole, prix de l'électricité, élections etc… Les acteurs doivent anticiper et s'adapter. C'est la raison pour laquelle notre approche "métiers" est intéressante pour nos clients car nous pouvons agir de manière sécurisante mais pragmatique.

Qui conseillez-vous ?

Principalement des banques mais également des grandes sociétés intervenant dans les domaines concernés.

Quels sont vos objectifs pour ce cabinet ?

Contribuer à développer les activités du cabinet en matière financière, de manière à répondre aux besoins de ses clients, et poursuivre la progression du cabinet dans le marché. Avec mes associés en matière financière Jean-Marc Zampa et Diane de Moüy et nos équipes spécialisées dans les domaines dans lesquels nous exerçons, nous avons l'expérience et les compétences qui vont nous permettre de progresser rapidement.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier)