Le monde du droit

Vendredi 28 avril 2017

  •  
  •  
  •  
Vous êtes ici : Interviews / Portraits Driss Bererhi, Associé, Allen & Overy

Driss Bererhi, Associé, Allen & Overy

Envoyer Imprimer PDF

Driss Bererhi, Associé, Allen & OveryLe Monde du Droit a interrogé Driss Bererhi sur son arrivée au sein du cabinet Allen & Overy.

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre Allen & Overy ?

La plateforme A&O, sa réputation, les grandes opportunités de synergie et la complémentarité que je suis en mesure d’apporter. Les clients dans le secteur infrastructure/énergie recherchent des équipes transversales (M&A, droit public, financement, ICM…) dédiées et à même de les assister sur tous les aspects. A&O fait donc partie des cabinets que l’on compte sur les doigts d’une main à ce titre. 

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

Après Archibald puis Eversheds, j’ai rejoint Freshfields en 2006. L’équipe dans laquelle j’évoluais a intégré Willkie Farr en 2010 où j’ai été promu Counsel en 2013. J’ai rejoint Bird&Bird en 2014 en tant qu’associé en charge de l’activité banque/finance avant d’intégrer A&O dernièrement, avec une partie de mon équipe. 

Qui a le plus influencé votre carrière ?

Jean-Marc Allix sur le plan technique, l’efficacité et pour ses conseils avisés, Amir Jahanguiri et Thierry Laloum pour le pragmatisme et la force de proposition et mon épouse, également avocat d’affaires, pour son aide dans mes choix de carrière. 

Quel est votre meilleur souvenir dans votre carrière ?

J’aime les dossiers où, au-delà de son apport technique, l’avocat est décisif dans la prise de décision commerciale du client. Mon intervention, aux côtés du consortium asiatique ayant racheté l’aéroport de Toulouse, reste certainement mon meilleur souvenir à ce titre. 

Quels sont vos domaines de compétences ?

Le financement (de projet, d’acquisition et structuré) avec une expertise dans le secteur infrastructure/énergie. J’en connais bien les principaux acteurs, ce qui est un atout.

Quelles sont, selon vous, les actualités marquantes de ces dernières semaines dans ces secteurs d'activité ?

Le marché primaire se concentre sur certains secteurs (transport, numérique, énergies). Les privatisations et les rachats d’actifs (aéroports et autres actifs régulés) sont d’actualité. Enfin, plusieurs dossiers bouclés il y a quelques années sont en phase de refinancement (autoroutes, lignes ferroviaires et PPP).

Qui conseillez-vous ?

Des fonds d’investissements, des établissements financiers, des industriels et des acteurs publics.

Quels sont vos objectifs pour ce cabinet ?

Apporter ma pierre à l’édifice, travailler en synergie avec les autres experts du cabinet reconnus dans le secteur infra/énergie et plus généralement avec les autres associés aussi bien du bureau de Paris qu’au niveau mondial pour satisfaire au mieux les attentes croissantes des clients.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier)