« Nous avons pour ambition de révolutionner le recouvrement de créances et apporter une information inédite aux analystes financiers, notamment sur les flux »

Interviews
TAILLE DU TEXTE

Interview de Jean-Charles Ize et Robin Stuckey, fondateurs de Badpayeur.com, plateforme de Name & Shame de lutte contre les retards de paiements et impayés.

Quelle est l'origine de cette plateforme ? 

Nous avons constaté que trop nombreux étaient les débiteurs qui réussissaient à échapper à leurs obligations de paiement du fait du faible montant de leurs dettes. Le seul moyen d'offrir une solution à cette problématique était la dématérialisation de la démarche de recouvrement amiable, avec comme levier la réputation en ligne des débiteurs. De plus, aucune information n'est aujourd'hui disponible quant à la fiabilité des pratiques de paiement des entreprises, des collectivités et des associations. Une telle solution répondait à deux problématiques, la prévention et la résolution d'un retard de paiement ou d'un impayé.

Quelle est votre ambition ?

Nous avons pour ambition de révolutionner le recouvrement de créances et apporter une information inédite aux analystes financiers, notamment sur les flux.

Nous finalisons un premier module international qui permettra de distribuer nos services sur de nouveaux territoires et rendre possible l'utilisation de BADPayeur.com® dans un contexte d'échanges internationaux.

Derrière un nom accrocheur, le système de BADPayeur.com® se veut vertueux et responsable. Nous souhaitons devenir la référence dans la prévention et le recouvrement dématérialisé des impayés. Nous mettons donc au point un service de recommandation des bonnes pratiques de paiement afin d'encourager les acteurs économiques à bien se comporter.

Comment voyez-vous le développement de cette plateforme ?

Nous allons développer des partenariats avec les professions et les éditeurs de logiciels qui ont vocation à utiliser et communiquer sur nos services. Nous voulons proposer un accompagnement dématérialisé, mais également de proximité, avec les entreprises qui rencontrent des problématiques de paiement. Nous devons impliquer d'autres professions afin d'accompagner au mieux les créanciers. Nous ne serons pas les seuls acteurs à intervenir, mais BADPayeur.com® sera le dispositif central.

Par ailleurs, BADPayeur.com® va vite devenir une base de données riche en informations sur la situation, les pratiques et les comportements des entreprises que cela soit par secteur géographique ou d’activité. Ainsi, nous pourrons, à terme, faire de l’analyse prédictive et offrir, encore une fois, un outil inédit aux analystes.

Enfin, grâce à ces données, au contact des entreprises, nous pourrons proposer des pistes pour la mise en place de plans et de solutions financières, de mobilisation de créances par exemple pour les créanciers, ou de refinancement pour les débiteurs. Sur ces questions, les partenariats avec certains métiers seront stratégiques. Deux associés huissiers de justice et un Directeur administratif et financier ont rejoint l’aventure, confortant, s'il en était encore besoin, notre vision sur le potentiel actuel et futur de BADPayeur.com.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier