Wonder.legal continue son internationalisation

Legaltech
TAILLE DU TEXTE

Wonder.Legal, la start-up française de services juridiques, est disponible dans 5 nouveaux pays : Australie,Canada, Russie, Colombie et Argentine. La plateforme s’exporte désormais dans 15 pays.

Wonder.Legal, créée fin 2014 , connaît une expansion mondiale très rapide avec une première phase de développement international en mai 2016 avec son implantation au Brésil, en Italie, en Espagne et en Allemagne. Il a depuis ouvert aussi aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et
au Mexique.

Présent bientôt dans 15 pays, Wonder.Legal continue son processus d’internationalisation: l’Australie depuis fin septembre puis le Canada, la Russie, la Colombie et l’Argentine.

La strat-up connaît une croissance mondiale de 14% par mois (30% pour les ouvertures) et un trafic avoisinant les 1 million de visiteurs uniques par mois.

« Plus de 180 000 utilisateurs font déjà usage de notre site dans le monde. A terme, je compte être présent dans les 193 pays du monde entier », rapporte Jérémie Eskenazi, l’ingénieur français fondateur du site.

Trois ans de R&D ont été nécessaires à Jérémie Eskenazi pour développer la solution qui permet à n’importe quel utilisateur de n’importe quel pays de créer son propre document juridique en fonction de son système de droit local.

« Mon ambition est d’apporter un langage commun et standard qui pourra être utilisé dans toutes les langues et tous les systèmes juridiques. La tâche est immense mais tout semble aujourd’hui possible pour les start-up françaises », explique Jérémie Eskenazi.

Arnaud Dumourier (@adumourier)