Le monde du droit

Jeudi 25 mai 2017

Vous êtes ici : A la Une Le cabinet d’avocats BakerHostetler recrute un robot avocat

Le cabinet d’avocats BakerHostetler recrute un robot avocat

Envoyer Imprimer PDF

ross avocat virtuelLe cabinet d’avocats américain BakerHostetler a signé un accord avec ROSS Intelligence pour utiliser son service d’intelligence artificielle  en matière de faillites d’entreprises.

ROSS Intelligence a annoncé la signature d’un partenariat avec le cabinet d’avocats américain BakerHostetler pour l’utilisation de sa solution d’"avocat virtuel" en matière de faillites d’entreprises.

Andrew Arruda, le cofondateur de Ross Intelligence, a affirmé que d'autres cabinets d'avocats sont également intéressés pour utiliser Ross. 

Basé sur la technologie Watson d'IBM, "Ross est un avocat artificiellement intelligent"."Vous posez votre question en anglais courant, comme vous le feriez à un collègue comme "Can a bankrupt company still conduct business ? , et Ross parcourt alors l’ensemble de la documentation juridique et retourne une réponse sourcée et des lectures topiques de la législation, de la jurisprudence et de sources secondaires pour vous permettre d’y arriver rapidement", indique le site de Ross Intelligence.
Il fait ainsi gagner un temps considérable en ne proposant que les réponses pertinentes parmi des milliers de documents selon Ross intelligence. Il alerte également les juristes en cas de nouvelles décisions de justice concernant votre question juridique.
Avec les questions que lui posent les juristes, Ross et capable d’apprendre et d’améliorer ses connaissances.

"A BakerHostetler, nous croyons que les technologies émergentes telles que l'informatique cognitive et d'autres formes d'apprentissage de la machine peuvent aider à améliorer les services que nous offrons à nos clients", a déclaré Bob Craig, Chief Information Officer de BakerHostetler. "Nous sommes fiers de faire équipe avec des innovateurs comme ROSS et nous allons continuer à explorer ces technologies de pointe dans leur développement."

Pour le moment, Ross "exerce" en matière de faillites d’entreprises, Va-t-il répondre à des questions dans d’autres domaines du droit ? Sera-t-il embauché par d’autres cabinets d’avocats comme l’affirme Andrew Arruda ? 

Le cabinet d’avocats BakerHostetler a signé un accord avec ROSS Intelligence pour utiliser son service d’intelligence artificielle  en matière de faillites d’entreprises.

ROSS Intelligence a annoncé la signature d’un partenariat avec le cabinet d’avocats américain BakerHostetler pour l’utilisation de sa solution d’ « avocat virtuel » en matière de faillites d’entreprise.

Andrew Arruda, le cofondateur de Ross Intelligence, a affirmé que d'autres cabinets d'avocats sont également intéressés pour utiliser Ross.

Basé sur la technologie Watson d'IBM, « Ross est un avocat artificiellement intelligent», indique le site officiel de ROSS.Vous posez votre question en anglais courant, comme vous le feriez à un collègue comme "Can a bankrupt company still conduct business ? , et Ross parcourt alors l’ensemble de la documentation juridique et retourne une réponse sourcée et des lectures topiques de la législation, de la jurisprudence et de sources secondaires pour vous permettre d’y arriver rapidement ».
Il fait ainsi gagner un temps considérable en ne proposant que les réponses pertinentes. Il alerte également les juristes s
il ya de nouvelles décisions de justice concernant votre question juridique.
Avec les questions que lui posent les juristes, Ross et capable d
apprendre et daméliorer ses connaisasnces.

« A BakerHostetler, nous croyons que les technologies émergentes telles que l'informatique cognitive et d'autres formes d'apprentissage de la machine peuvent aider à améliorer les services que nous offrons à nos clients», a déclaré Bob Craig, Chief Information Officer de BakerHostetler. «Nous sommes fiers de faire équipe avec des innovateurs comme ROSS et nous allons continuer à explorer ces technologies de pointe dans leur développement."

Pour le moment, Ross répond aux questions en matière de faillites d’entreprises. Va-t-il traiter des questions dans d’autres domaines du droit ? Va-t-il être embauché par d’autres cabinets d’avocats comme l’affirme Andrew Arruda ? 

Arnaud Dumourier (@adumourier)