Le monde du droit

Jeudi 25 mai 2017

Vous êtes ici : A la Une eJust veut démocratiser l’arbitrage en ligne pour les entreprises

eJust veut démocratiser l’arbitrage en ligne pour les entreprises

Envoyer Imprimer PDF

ejusteJust propose un service juridique de résolution des litiges commerciaux, 100 % en ligne fondé sur la procédure arbitrale.

Dans tous les secteurs de l’activité économique, les entreprises font face à une justice qu’ils considèrent inadaptée à leurs besoins et au rythme des affaires.

Le montant des litiges non résolus et des créances perdues qui pèse sur l’économie est évalué à plus de 350 milliards d’euros annuels en Europe.

En cas de différend avec une autre entreprise, une procédure classique devant une juridiction étatique dans l’Union Européenne prend en moyenne 2 ans en 1ère instance, et 331 jours en France selon une étude de l’Union européenne datant de 2011. Avec une procédure en appel, il faut compter 3 ans dans le meilleur des cas. Par ailleurs, le coût élevé d’une procédure "classique" peut sérieusement altérer la qualité d’une relation commerciale.

ejust2eJust veut changer la donne en mettant en place une procédure d’arbitrage dématérialisée. La plateforme a pour ambition d’apporter aux entreprises un service de justice commerciale aussi expert que rapide, efficace et abordable qui repose sur des arbitres expérimentés, indépendants et impartiaux.

La procédure eJust prend appui sur les technologies numériques pour accélérer la procédure d’arbitrage à 25 jours en moyenne et promet de réduire significativement le coût (350€ coût minimum). Elle offre à chaque entreprise un espace numérique personnel à travers lequel elle peut soumettre tout différend à un Tribunal Arbitral, et communiquer directement avec l’arbitre, comme dans une procédure classique mais de façon plus fluide, et en temps réel.

ejust3La requête est créée en ligne, l’arbitre est nommé en fonction des spécificités du cas. Il instruit alors l’affaire entièrement dans la salle d’audience virtuelle, et peut poser des questions aux parties, demander des pièces complémentaires avant de clore l’instruction et de procéder à l’énoncé de la sentence.

Pour Amiel Feldman, Président Directeur Général et Fondateur, eJust : "Permettre à nos clients de fournir à leurs partenaires un moyen réellement transparent et efficace pour résoudre n’importe quelles plainte est un argument de poids pour promouvoir leurs propres biens et services, et se démarquer de la concurrence. En permettant aux entreprises de gagner en compétitivité pour elles-mêmes et pour leurs clients, la solution eJust peut être promue comme la nouvellenorme sur le marché".

Arnaud Dumourier (@adumourier)