Le monde du droit

Jeudi 25 mai 2017

Vous êtes ici : A la Une Vidéo. Stéphane Larrière (Atos) : "Savoir utiliser la technologie sera un élément déterminant dans nos métiers de demain"

Vidéo. Stéphane Larrière (Atos) : "Savoir utiliser la technologie sera un élément déterminant dans nos métiers de demain"

Envoyer Imprimer PDF

Stéphane Larrière, Directeur juridique, AtosArnaud Dumourier, Directeur de la Rédaction du Monde du Droit a interrogé Stéphane Larrière, Directeur juridique Chez Atos, lors du Business & Legal Forum 2016, sur le regard qu'il porte sur les nouvelles technologies.

Interrogé par Le Monde du Droit, Stéphane Larrière précise son regard de juriste d’entreprise sur la technologie à la fois complice et interrogateur.

Il a notamment constaté que les directions juridiques s’étaient plutôt bien adaptées à la technologie et avaient même une sorte d’appétence pour celle-ci. Stéphane Larrière ajoute qu’il s’interroge cependant sur les impacts de cette technologie, notamment avec l’utilisation du Big Data ou de l’intelligence artificielle pour rendre des decisions de justice. Il estime qu’en "utilisant le Big Data nous sommes plus dans un jeu d’évaluation par le signal que par une sorte de rationalité causale qui fait la base de la décision juridique".

Stéphane Larrière considère que les risques inhérents à l’intelligence artificielle ou la blockchain sont des juristes un peu dépossédés de leur métier avec les "smart contracts" et qu’ils ne vont plus faire de droit comme auparavant. Il en déduit qu’ils sont donc contraints de s’engager vers l’innovation et de réfléchir à leur métier.

Enfin, il considère que le juriste d’entreprise ne doit pas avoir peur de ces nouvelles technologies, mais qu’il doit se les approprier et en faire un atout dans ses échanges avec ses partenaires dans l’entreprise et à l’extérieur. Stéphane Larrière conclut que savoir utiliser la technologie sera un élément déterminant dans les métiers de demain.