Latham & Watkins conseille Omnicom Group Inc.

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

Latham & Watkins conseille Omnicom Group Inc. dans le cadre d'une méga-fusion à 26,5 milliards d'euros / 35,1 milliards de dollars. 

lathamlogo17px

 

Une équipe transfrontalière du cabinet intervient sur une transaction de référence pour créer le leader mondial de la communication, de la publicité, du marketing et du numérique – la plus importante fusion de sociétés cotées de l'année à ce jour

Omnicom Group Inc. (NYSE: OMC) et Publicis Groupe SA (Euronext Paris: FR0000130577) annoncent aujourd'hui la signature d'un accord définitif portant sur une fusion transfrontalière entre égaux, aboutissant à la création du leader mondial de la communication, de la publicité, du marketing et du numérique, avec un revenu 2012 combiné de 17,7 milliards d'euros / 22,7 milliards de dollars.

Sur la base des cours de clôture au 26 juillet 2013, la capitalisation boursière combinée de Publicis Omnicom Group s'élève à 26,5 milliards d'euros / 35,1 milliards de dollars, comme cela est précisé dans le communiqué de presse publié par les sociétés. La nouvelle entité, forte de plus de 130 000 professionnels, sera idéalement positionnée pour répondre aux nouveaux besoins de tous ses clients et construire leurs marques et leurs succès dans un environnement en constante mutation.

Cette opération --inédite dans sa forme-- est la fusion de sociétés cotées la plus importante de l'année 2013.

Le cabinet d'avocats Latham & Watkins a conseillé Omnicom dans le cadre de cette transaction avec une équipe transfrontalière menée par Mark Gerstein et Brad Faris, associés spécialisés en fusions-acquisitions, Joel Trotter, associé spécialisé en droit boursier, et Jeff Hammel, associé spécialisé en contentieux. Présente aux Etats-Unis, à Paris, à Londres et à Bruxelles, l'équipe a assisté Omnicom sur tous les aspects de la transaction. Sont ainsi intervenus Olivier du Mottay et Charles-Antoine Guelluy, associés, sur les aspects de droit des sociétés et droit boursier français, ainsi que Timothy FitzSimons et Marc Granger, associé et collaborateur basés aux Etats-Unis ; Alex Cohen, associé, sur les aspects de droit boursier américain ; Nicholas DeNovio et Laurence Stein, associés américains, Sean Finn, associé anglais, et Xavier Renard, associé français, sur les aspects de droit fiscal international ; Roger Goldman, associé américain, sur les aspects contentieux ; Marc Williamson, associé américain, et Michael Egge, associé basé à Bruxelles, sur les aspects de droit de la concurrence et réglementaires ; ainsi que David Della Rocca, associé américain, sur les aspects liés à la rémunération des dirigeants.

Menée par Olivier du Mottay et Charles-Antoine Guelluy, associés, l'équipe parisienne était également composée de Simon Servan Schreiber et Florence Lao, avocats spécialisés en droit des sociétés, Matthias Rubner, associé spécialisé en droit social, et Thomas Margenet-Baudry, associé spécialisé en droit Boursier.

Dan Lennon, Global Chair du département Corporate de Latham & Watkins, a déclaré : "Nous sommes très heureux d'avoir pu conseiller notre client de longue date, Omnicom, sur l'une des opérations transfrontalières les plus complexes qui aient été réalisées. Le rapprochement envisagé de ces deux superbes sociétés est inédit tant par sa taille que par sa complexité. Notre implication sur cette transaction de référence témoigne non seulement de la force de nos équipes spécialisées en fusions-acquisitions, gouvernance d'entreprise, droit boursier, droit fiscal et droit de la concurrence, mais également de la culture de notre cabinet, qui nous permet de réaliser de telles transactions de manière homogène pour nos clients au niveau international."

La relation de longue date de Latham en qualité de cabinet conseil externe d'Omnicom a, par le passé, couvert une vaste gamme de dossiers corporate et contentieux.

 


Grenelle du Droit 5 : Thomas Baudesson, candidat au co-bâtonnat de Paris

Grenelle du Droit 5 : Louis Degos, candidat au bâtonnat de Paris

Grenelle du Droit 5 : Besma Boumaza, vice-présidente de l'AFJE