DALDEWOLF : deux nouveaux associés

Vie des cabinets
TAILLE DU TEXTE

DALDEWOLF compte deux nouveaux associés : Carole Maczkovics et Valentin de le Court.

daldewolfLe cabinet DALDEWOLF a annoncé l’arrivée de deux nouveaux associés : Carole Maczkovics en tant qu’associée spécialisée en aides d’Etat et en régulation dans le département « Droit européen et de la concurrence », et Valentin de le Court en tant qu’associé du département IP/IT.

Patrick De Wolf, managing partner de DALDEWOLF commente : “Comme l’illustrent de récentes décisions de la Commission européenne concernant les différents régimes fiscaux nationaux, les questions relatives aux aides d’Etat sont devenues une part importante de la « compliance » en droit de la concurrence. L’expérience particulière de Carole en matière d’aides d’Etat et de régulation, combinée à une solide compétence en droit public, complètera parfaitement notre pratique du Droit européen et de la concurrence développée par Pierre Goffinet et Thierry Bontinck, et renforcera l’équipe de Droit public dirigée par Emmanuel van Nuffel. La priorité du cabinet était également d’augmenter ses capacités en matière de propriété intellectuelle, et l’expérience de Valentin dans ce domaine, ainsi que son expertise de niche en droit chinois de la propriété intellectuelle, complèteront parfaitement notre offre de services en matière IP/IT. Tous les deux contribueront au positionnement stratégique de notre cabinet sur les marchés belge et internationaux, offrant des services de grande qualité en droit des affaires à nos clients."

Avant de rejoindre DALDEWOLF, Carole a travaillé chez DLA Piper, un cabinet d’avocats international. Elle a commencé sa carrière comme chercheur en droit européen de la régulation et comme experte pour le Ministre fédéral de la mobilité. Elle a également été commissaire du gouvernement auprès du gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire.

Son expertise acquise depuis quinze ans couvre le droit de l’Union européenne et de la concurrence et, en particulier, les interventions publiques dans l’économie, telles que les aides d’Etat, la régulation ainsi que les contrats publics, notamment les subventions et les marchés publics. Carole est particulièrement expérimentée en régulation des industries de réseau (transport ferroviaire et aérien, télécom, services postaux et énergie). Elle donne également cours de droit de la concurrence et de la régulation dans le secteur ferroviaire à King’s College de Londres.

Carole Maczkovics partage son enthousiasme : « Je suis enchantée de rejoindre un cabinet aussi dynamique. Ce qui m’a particulièrement attirée chez DALDEWOLF c’est la perspective d’intégrer pleinement son département de Droit européen et de la concurrence, lequel combine de manière unique une expertise à la fois juridique et économique. L’approche holistique que nous adopterons constituera indéniablement une plus-value pour nos clients ».

Valentin de le Court est un spécialiste des questions contentieuses et non-contentieuses en droit de la propriété intellectuelle, et plus particulièrement en matière de droit des marques et des brevets, protection des secrets d’affaires, et transferts de technologies et stratégies de protection en relation avec la Chine. Il a été nommé expert du « China IPR SME helpdesk », un projet financé par la Commission européenne qui assiste les PME européennes pour toutes les questions afférentes à leur propriété intellectuelle en Chine.

Avant de devenir associé de DALDEWOLF, Valentin était responsable des équipes « Contrats », « Résolution de litiges » et « China Desk » du bureau Gevers, qu’il a rejoint après une expérience de quatre ans à Shanghai (P.R.C) dans un cabinet chinois leader en propriété intellectuelle (HFG Law & Intellectual Property). Auparavant, il faisait partie du département IP/IT du cabinet belge Liedekerke, où sa pratique s’est concentrée sur le droit des brevets et des marques.

Valentin ajoute : « C’est maintenant le bon moment pour moi de revenir au Barreau et je suis très enthousiaste de le faire avec DALDEWOLF. Mon expertise en matière de droit de la propriété industrielle et en droit chinois de la propriété intellectuelle complète utilement les capacités actuelles du département IP/IT mené par Sari Depreeuw et je suis convaincu que nos clients bénéficieront des synergies créées par nos expériences respectives. Dans cette perspective, je suis aussi très heureux de devenir un membre clef du projet STARTITUP du cabinet et de soutenir le développement de jeunes entreprises innovantes au travers d’une offre de services ciblée en matière de propriété intellectuelle et en relation avec la Chine ».