L’interdiction faite à un proche d'un patient hospitalisé d’office de lui rendre visite

Santé - Pharmacie
TAILLE DU TEXTE

Il peut être interdit à un proche de rendre visite à une personne atteinte de troubles mentaux hospitalisée sans son consentement, lorsqu’une telle visite n’est pas compatible avec l’état de santé du patient ou la mise en œuvre de son traitement.

Le fils majeur de M. C. a été hospitalisé avec son consentement au centre hospitalier Charles Perrens de Bordeaux. Par un arrêté, le préfet de la Gironde a ordonné son hospitalisation d'office au sein du même établissement jusqu'au 26 juin 2010, à la suite d'un acte de violence commis à l'encontre d'un membre du personnel hospitalier. M. C. s'étant présenté au centre hospitalier pour voir son fils, il lui a été verbalement signifié qu'il n'était pas autorisé à lui rendre visite. M. C. a contesté ces décisions de refus de lui accorder le droit de (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNew ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne