De Gaulle Fleurance lance Spatio, un think tank dédié à l’industrie spatiale

Vie des cabinets
Outils
TAILLE DU TEXTE

À l’occasion d’un événement de place réunissant les acteurs du secteur (industriels, financeurs, institutionnels…), De Gaulle Fleurance Avocats Notaires a lancé SPATIO (Space Professional Association for Technical and Institutional Affairs in Orbit), un think tank dédié à l’industrie spatiale.

Créé à l’initiative de De Gaulle Fleurance Avocats Notaires, SPATIO a pour ambition de devenir le think tank de référence de l'industrie spatiale en France et en Europe, en favorisant l'innovation et la collaboration entre entreprises, institutionnels et monde académique.

SPATIO s’adresse à tous les acteurs du secteur, privés comme publics (juristes, financiers, institutionnels, ingénieurs, scientifiques et chercheurs), établis en France et en Europe.

Le think tank propose à ses membres de nombreux événements ainsi que des groupes de travail organisés autour de sujets d'actualité clés pour l'industrie spatiale.

À but non lucratif et au service de l’intérêt général, le think tank offre un espace de dialogue et de réflexion afin de trouver des solutions renforçant l’industrie française et européenne dans le secteur spatial. Les groupes de travail thématiques, définis en concertation avec les membres, permettront ainsi de formuler des recommandations en ce sens. 

« Il nous paraissait nécessaire de créer un espace de dialogue et une plateforme de réflexion dédiée au secteur spatial », explique Laetitia Cesari, juriste chez De Gaulle Fleurance et présidente de SPATIO. « Avec ce think tank, nous aspirons à créer des ponts entre professionnels du domaine et amplifier la voix des parties prenantes aux activités spatiales en France et en Europe. Le but : identifier les besoins et les intérêts en présence pour renforcer le secteur et rendre compte de son importance à tous les niveaux ».


Grenelle du Droit 5 : Thomas Baudesson, candidat au co-bâtonnat de Paris

Grenelle du Droit 5 : Louis Degos, candidat au bâtonnat de Paris

Grenelle du Droit 5 : Besma Boumaza, vice-présidente de l'AFJE