August & Debouzy sur la restructuration de Wockhardt France

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

La société pharmaceutique Wockhardt, anticipant des difficultés durables liées à l’entrée de laboratoires génériques sur son marché princeps, a préparé la nécessaire restructuration de ses activités pharmaceutiques, de chimie, de façonnage et de promotion des ventes.

L’activité de visite médicale a fait l'objet, au cours de la procédure de sauvegarde ouverte par jugement du Tribunal de commerce de Versailles, d'une reprise par un des managers qui a permis de sauvegarder 90 emplois. Les entités industrielles ont été cédées à un groupe pharmaceutique dont l’activité est tournée vers les molécules destinées au traitement des maladies orphelines. Cette reprise a permis d'éviter la fermeture du site et de sauver plus de 50 % des emplois salariés. La holding Wockhardt France a obtenu quant à elle le rééchelonnement du remboursement de sa dette.

La société Wockhardt France et son président Ajay Sahni étaient représentés par le cabinet August et Debouzy avec sur les aspects judiciaires Marie Danis, associée, Laurent Cotret et Laure Martin, pour le droit social Marie-Hélène Bensadoun, associée, Pierre Warin, Counsel et Olivia Guilhot et en corporate/finance Pierre Descheemaeker, associé et Benoit Robert.

L’administrateur judiciaire,AJAssociés, étude d'administrateurs judiciaires dont font partie Franck Michel (associé) et Nicolas Gricourt (collaborateur) et le mandataire judiciaire, Maître Philipe Samzun étaient représentés par les cabinets De Pardieu Brocas Maffei (Philippe Dubois, associé et Joanna Gumpelson, Counsel) et Vaughan Avocats (Bruno Courtine, associé et Aude Serres van Gaver, Directeur) sur les aspects de droit social. Les banques étaient assistées par le cabinet Norton Rose (Barthélémy Cousin, associé et Magali Lucas).


Lex Inside du 24 mai 2024 :

Lex Inside du 22 mai 2024 :

Paroles d'Experts : l’immobilier numérique