Clifford Chance intervient sur le financement du parc éolien de Tarfaya en Afrique

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

Clifford Chance conseille les arrangeurs mandatés et les prêteurs pour le financement du parc éolien de Tarfaya en Afrique.

cliffordchance

Le cabinet d'avocats international Clifford Chance a conseillé les arrangeurs mandatés et les prêteurs sur l'ensemble des aspects du projet de construction par Nareva Holding et International Power-GDF Suez du parc éolien de Tarfaya (au sud du Royaume du Maroc) d'une capacité de 300 MW et ce, depuis la phase d'offre en 2009 jusqu'au closing financier en décembre 2012.

Sont ainsi intervenus dans ce dossier Mustapha Mourahib, Partner, Benjamin de Blegiers, Counsel, et Ouns Lemseffer, Associate. Le projet a fait l'objet d'un financement bancaire à hauteur de 4 milliards de Dirhams, assuré par un consortium de prêteurs composé d'Attijariwafa Bank, Banque Centrale Populaire et Banque Marocaine du Commerce Extérieur.

"Après avoir réussi le montage du 1er projet éolien dans le cadre de la nouvelle loi libéralisant la production et la commercialisation des énergies renouvelables avec une capacité de 200 MW, Nareva, en partenariat avec GDF Suez, lance la construction du parc éolien de Tarfaya. Ces 2 réalisations consacrent la naissance d'un opérateur privé national dont l'ambition est de développer des projets structurants pour l'économie nationale dans le domaine de l'énergie. Nous sommes fiers de cette réalisation et nous nous associons à GDF Suez pour remercier toutes les parties prenantes de ce grand projet qui nous ont fait confiance et qui ont contribué à sa concrétisation" a déclaré Ahmed Nakkouch, Président Directeur Général de Nareva Holding.

Le projet avait été attribué à Nareva Holding et International Power-GDF Suez suite à l'appel d'offres lancé par l'Office National de l'Electricité et de l'Eau Potable en février 2008. Il est prévu que le parc éolien soit mis en exploitation fin 2014, après près de 2 ans de construction.

Avec une capacité de 300 MW, le parc éolien de Tarfaya sera au terme de sa construction, le plus important parc éolien jamais construit en Afrique. La construction de ce parc s'inscrit dans le cadre du programme marocain intégré de l'énergie éolienne d'un coût total estimé à 31,5 milliards de dirhams.

Clifford Chance avait également conseillé les prêteurs dans le cadre du financement consenti à Nareva pour le lancement du 1er projet éolien d'une capacité totale de 200MW dans le cadre du régime institué par la loi 13-09 libéralisant la production et la commercialisation d'électricité à partir de sources d'énergies renouvelables.


Lex Inside du 23 avril 2024 :

Lex Inside du 18 avril 2024 :

Lex Inside du 15 avril 2024 :