August Debouzy a accompagné WeWork sur la restructuration de ses activités en France

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le cabinet August Debouzy a accompagné la branche française du géant du coworking WeWork dans le cadre de la restructuration de ses activités en France.

Dans le cadre plus global de sa mise sous protection du régime des faillites aux Etats-Unis (procédure dites de Chapter 11), le groupe WeWork avait entamé un processus de négociation avec l’ensemble de ses bailleurs.

En France, une procédure de conciliation a permis à WeWork d’entrer en discussion avec ses créanciers, principalement ses bailleurs. A l’issue de ces discussions, WeWork a trouvé un accord pour fermer 8 sites parmi les moins rentables, sur les 20 exploités en France, pour se concentrer pleinement sur ses centres les plus performants. Une recapitalisation importante de la principale filiale française a également été réalisée. Les emplois ont par ailleurs tous été sauvegardés.

Il s’agit de l’une des plus importantes restructurations opérées au sein du secteur immobilier depuis les 15 dernières années.

August Debouzy a assisté WeWork sur l’ensemble des aspects restructuring, contractuels, immobiliers et corporate en lien avec cette opération. Le Cabinet a également travaillé en étroite collaboration avec les équipes françaises et américaines de WeWork ainsi qu’avec les cabinets en charge des aspects de droit américain sur les procédures collectives.

L’équipe August Debouzy était menée par Guillaume Aubatier, associé en charge de la pratique Immobilier et Construction.

Elle était également composée de :

  • Laurent Cotret, associé et Aurélien Mittelette, collaborateur, au sein du département Restructuration et Entreprises en Difficulté ;
  • Dorian Scemama, counsel, Alix Kianpour et Philippine Ranchon, collaboratrices au sein du département Immobilier et Construction ;
  • Julien Wagmann, associé et Myles Begley, collaborateur sénior, au sein du département Corporate
  • Florence Chafiol, associée et Alexandra Antalis, collaboratrice, au sein du département IT et Données Personnelles

Grenelle du Droit 5 : Thomas Baudesson, candidat au co-bâtonnat de Paris

Grenelle du Droit 5 : Louis Degos, candidat au bâtonnat de Paris

Grenelle du Droit 5 : Besma Boumaza, vice-présidente de l'AFJE