Droit à réparation pour non-respect du repos quotidien du salarié

Santé et sécurité au travail
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le seul constat que le salarié n’a pas bénéficié du repos journalier conventionnel de douze heures entre deux services ouvre droit à réparation.

Un salarié a saisi la juridiction prud'homale de demandes en résiliation du contrat de travail et en paiement de diverses sommes. La cour d'appel de Paris l'a débouté de sa demande au titre du manquement à l'obligation de sécurité.Elle a constaté qu'à plusieurs reprises le salarié n'avait pas bénéficié du repos de douze heures entre deux services au cours des années 2014 et 2015 et a retenu qu'il ne justifie d'aucun préjudice spécifique. Dans un arrêt du 7 février 2024 (pourvois n° 21-22.809 et 21-22.994), la Cour de cassation casse l'arrêt d'appel.En statuant ainsi, alors que le seul constat que le salarié n'a pas bénéficié du repos journalier (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Lex Inside du 23 avril 2024 :

Lex Inside du 18 avril 2024 :

Lex Inside du 15 avril 2024 :